Combattre la pauvreté

Jeudi, Emmanuel Macron, a présenté le Plan pauvreté

En France, les personnes qui gagnent moins de 1 000 par mois ont du mal à se loger, se nourrir ou se vêtir correctement. On en compte près de 9 millions ! Jeudi, le gouvernement a annoncé son « Plan pauvreté » pour combattre ce problème.

Le président de la République a fait son annonce au Musée de l’Homme, à Paris. Pour lutter contre la pauvreté, il pense que les enfants doivent être mieux accompagnés. Ainsi, ils auront plus de chance de trouver du travail plus tard ! « La pauvreté ne doit plus être un héritage, a déclaré Emmanuel Macron. C’est dès la petite enfance qu’il faut agir. »

Le gouvernement va ouvrir 30 000 places supplémentaires en crèche. Car « les lieux de gardes d’enfants doivent être accessibles à tous», a déclaré le président de la République. À la cantine, les repas seront disponibles à 1 euro pour les personnes les plus pauvres. Et des petits-déjeuners seront servis gratuitement dans les écoles des quartiers en difficulté. Pour les adolescents, il sera désormais obligatoire d’aller à l’école, ou d’apprendre un métier, jusqu’à 18 ans.

Pour les personnes qui sont déjà en situation de pauvreté, le gouvernement a annoncé la création d’un nouveau service public pour l’insertion professionnelle, dans chaque département. Il aidera les personnes à trouver un travail ou à en apprendre un. Les départements les plus actifs seront récompensés : l’État leur versera plus d’argent que d’habitude. Les autres seront pénalisés, et auront une somme plus faible que d’habitude.

Le Président a aussi annoncé la création d’un revenu universel d’activité. C’est une somme d’argent qui sera versée aux plus pauvres. Elle leur permettra de trouver un travail. L’objectif est de « permettre à tous de retrouver le chemin du travail», a déclaré le Président.

Pour que ces nouveautés deviennent bien réelles, l’État va investir 8 milliards d’euros pendant 4 ans. Le gouvernement espère que cela fera reculer la pauvreté !

Mathis FLEURET